Journée d’observation à la Bibliothèque de l’École de technologie supérieure

Blogue

Commentaire
Nous voila de retour après plusieurs journées d’étude du terrain dans la bibliothèque de l’École de technologie supérieure (ÉTS)! Nos objectifs étaient d’identifier les besoins et les contraintes liés à la gestion des contenus pour l’administrateur, d’étudier les dispositifs d’écrans déjà en place et enfin d’approfondir les enjeux ayant émergé du premier et du second atelier.

Puisque la bibliothèque est liée à une école d’ingénieurs, elle est un peu différente des autres bibliothèques partenaires du projet Manivelle: ses collections sont orientées vers de la documentation technique et les étudiants recherchent davantage des outils de travail que des lectures de loisir. Puisqu’ils appartiennent pour la majorité à la génération native du numérique, l’étude de ces usagers habitués aux technologies fut particulièrement intéressante. Aussi, la bibliothèque a déjà bien amorcé son passage au numérique et plus de la moitié de la collection de la bibliothèque est maintenant électronique. La bibliothèque est donc particulièrement intéressée par la fonction de mise en valeur des collections numériques qu’offrira Manivelle.

Des enjeux autour de l’administration des contenus
La bibliothèque possède plusieurs écrans de télévision qu’elle utilise pour diffuser des informations générales. En nous intéressant à ces écrans, nous avons identifié entre-autres un enjeu de manque de temps pour les bibliothécaires qui a des répercussions sur la création et la gestion des contenus. En réponse à cette limite de temps disponible pour l’administration du dispositif, nous envisageons les pistes de solutions suivantes pour donner accès à davantage de contenu déjà formaté: créer un réseau de diffusion solidaire où chaque détenteur de Manivelle pourrait téléverser les informations qu’il souhaite ouvrir à la communauté Manivelle, un service d’accompagnement dans la création de contenu ponctuel ou encore un abonnement régulier à des contenus originaux et d’actualité créés à l’externe.

Une conversation avec la bibliothécaire en charge de la gestion des contenus à la bibliothèque de l’ÉTS nous a aussi permis d’identifier les besoins et principales contraintes pour l’interface d’administration des écrans, comme par exemple, la possibilité de prévisualiser les présentations et de naviguer dans leur contenu avant de le diffuser sur les écrans, le besoin d’une fonction « date de péremption » pour retirer automatiquement les informations qui ne sont plus d’actualité comme les événements passés par exemple et la possibilité de mettre de l’avant certains contenus, par exemple un événement ayant lieu le jour même.

Des routines d’usages à prendre en compte
Parmi les usages observés dans la bibliothèque, on retient l’habitude de noter une cote sur un papier ou de la prendre en photo avec un téléphone cellulaire, ce qui nous confirme l’intérêt d’une fonction d’export des informations, que ce soit via courriel, SMS ou encore en version papier.

Par ailleurs, nous avons observé que certains étudiants viennent passer 20 à 30 minutes à la bibliothèque, sans doute dans l’attente d’un transport ou d’un rendez-vous. Nous imaginons donc qu’il pourrait être intéressant de proposer des lectures pour « passer 20 minutes » mais cette idée reste à confirmer, en particulier dans d’autres bibliothèques et avec d’autres publics.

Enfin, nous apprenons qu’une des principales nuisances perçue par les étudiants de l’ÉTS au contact des écrans actuellement présents dans la bibliothèque est le changement d’image brusque entre les différentes diapositives. En effet, ceux-ci viennent chercher le calme en bibliothèque et ce « flash » les déconcentre dans leur travail. On peut penser que ce phénomène sera un enjeu dans toutes les bibliothèques mais il sera relativement facile à prendre en compte en proposant par exemple un rythme de défilement plus lent et des transitions plus douces entre les contenus affichés.

Des opportunités de présentation de contenus
En étudiant les postes informatiques de recherche et les comportements des étudiants, nous avons observé une tendance récurrente à faire des recherches de la même manière que sur le moteur de recherche Google, alors que les catalogues des bibliothèques sont conçus pour fonctionner par mots clefs faisant référence aux « vedettes matières », ce qui provoque des frustrations chez certains usagers qui jugent le dispositif non-performant et l’opération de recherche fastidieuse. De manière générale, les usagers ne sont pas familiers avec le système de classement des bibliothèques, malgré les avantages certains du système de classification, entre-autres le regroupement dans l’espace des livres sur un même sujet.

À priori, mettre en valeur cet avantage dans Manivelle semblait être une piste intéressante pour répondre à une des attentes principales énoncée par les usagers lors des deux premiers ateliers: provoquer des découvertes inattendues. Cependant, après discussion avec 2 des bibliothécaires de l’équipe d’Espaces temps: Maryline et Élisabeth, il est apparu encore plus intéressant de se positionner de manière complémentaire à cette classification. En effet, Le système de classification est très intéressant dans l’espace physique mais souffre de quelques lacunes qui pourraient être comblées par un dispositif numérique comme Manivelle. Manivelle pourrait ainsi rapprocher virtuellement des livres qui, de par la classification, sont condamnés à être séparés les uns des autres. Nous voyons donc ici l’opportunité de créer des présentations thématiques de « livres isolés » qui pourraient être propres à chaque bibliothèque selon les intérêts des usagers et les caractéristiques de la collection locale.

Positionnement du service et intégration à long terme
Ces séances d’observation et les conversations tant avec les usagers sur place qu’avec les employés de la bibliothèque nous ont permis de mieux envisager le positionnement du service de Manivelle dans l’écosystème des bibliothèques et nous permet de bien comprendre les points critiques pour favoriser l’intégration et le maintien de la qualité des contenus de Manivelle à long terme.


Ajouter un commentaire

Email again: